Aller au menu Aller au contenu
Se former tout au long de la vie
Un seul objectif : l'évolution des compétences
Se former tout au long de la vie

> Formations diplomantes

Témoignage d'Alexandre Pinar, stagaire ayant bénéficié du tutorat

Alexandre Pinar était cette année en 2e année de la filière Electrochimie et procédés pour l'énergie et l'environnement (EPEE) à l'école Grenoble INP - Phelma.

Comment le tutorat a-t-il commencé ?
J’ai effectué ma première année avec la formation ELAN, qui permet de se remettre à niveau avant d’attaquer une formation ingénieur, mais malgré ça je retrouvais les bancs de l’école après un long moment passé à travailler, j’avais donc de grosses lacunes dans certaines matières. Au début, je sollicitais beaucoup mes camarades pour des explications sur les sujets qui me posaient problème, jusqu’à ce que ma tutrice école (NDLR Christine Lefrou, directrice pédagogique du Département Formation Continue), également enseignante référente et responsable de la formation, me parle de ce projet de tutorat, et me propose d’y participer. J’ai accepté et ai donc été, il me semble, le premier à bénéficier de ce programme.

Quand ce tutorat a-t-il commencé ?
Vers la fin du 1er semestre, le temps de mettre en place le projet administrativement et de trouver un camarade volontaire pour m’aider et prendre part au programme. Mais nous avions pris les devants avec mon tuteur étudiant et avions déjà commencé à travailler avant cette date, de manière informelle.

Comment avez-vous choisi votre tuteur ?
Je cherchais quelqu’un qui soit un bon élément, à l’aise en cours, pour qu’il puisse m’expliquer sans difficultés, et avec qui le courant passe. Un professeur m’a conseillé de proposer à Raphaël, qui a accepté, et nous avons commencé.

En quoi consistait le tutorat ?
Nous nous retrouvions en fonction de nos emplois du temps respectifs, sans avoir d’horaire fixe, nous essayions de nous retrouver une fois par semaine, sur une durée de 2h. Nous retravaillions régulièrement les cours, et la fréquence de nos rendez-vous augmentait à l’approche des examens.

Pour vous, quels étaient les points forts de ce programme ?
Du point de vue de mon expérience personnelle, mon tuteur était très pédagogue et expliquait très bien les concepts, ce qui a rendu le tutorat très efficace. De plus, avoir un tuteur qui est dans la même formation et qui suit les mêmes cours que moi est un avantage indéniable. Lors de ma première année en formation ELAN je suivais en parallèle des cours avec un professeur particulier, et nous perdions toujours un peu de temps au début de chaque session pour replacer le cours dans le contexte et pour qu’il puisse se replonger et resituer les concepts donc nous allions parler. Là, avec un tuteur étudiant de ma promotion, il sait tout de suite de quel cours ou de quel sujet je veux parler, et nous pouvons entrer directement dans le vif du sujet, c’est beaucoup plus efficace, et le temps est rentabilisé au maximum.

De plus, ce programme est bénéfique pour le tuteur aussi bien que pour le tutoré, pour un étudiant ce n’est pas rien de « coacher » quelqu’un de plus âgé que soi, ça renforce l’assurance ! Je pense que ça doit lui permettre aussi de développer ses qualités pédagogiques, et lui donner confiance en ses connaissances, ce qui lui sera utile dans le monde professionnel plus tard.

Avez-vous vu une différence sur votre année grâce à ce tutorat ?
Oui sans aucun doute ! Le tutorat m’a beaucoup aidé dans des matières où j’avais des difficultés, comme l’électrochimie notamment. Au fur et à mesure des sessions, j’arrivais à mieux suivre en cours, et à comprendre avec plus de facilité les sujets complexes qui me posaient problème auparavant. Mes notes ont également progressé, d’une moyenne inférieure à 7/10 au début de l’année, je suis monté au-delà de la moyenne ! Au second semestre, je n’ai qu’une unité d’enseignement (UE) à rattraper, contre plusieurs au premier semestre.

Recommanderiez-vous ce tutorat aux prochains stagiaires de la formation continue qui rejoindront les filières ingénieur ?
Oui, je le recommande ! Ce programme m’a poussé à rencontrer d’autres étudiants que ceux avec qui j’avais des affinités à la base, et donc de créer un échange qui n’aurait peut-être jamais existé sans cela. Au-delà de l’aspect contenu des cours, mon tuteur m’a redonné la méthodologie « scolaire » à adopter, qui est naturelle pour les étudiants enchaînant leurs études sans interruption, mais que l’on perd lorsqu’on quitte le système d’enseignement supérieur un long moment. Ce tutorat m’a permis de créer une relation amicale avec mon tuteur, et de dépasser la simple relation formelle qu’on peut avoir avec un professeur particulier « lambda ». Si les débuts du tutorat ont été un peu difficile, notamment pour des raisons de cadrage du programme indépendantes de notre volonté, ce programme est très bénéfique pour les 2 parties prenantes.

Rédigé par Cecile Bettega

mise à jour le 29 juin 2018

Communauté Université Grenoble Alpes