Aller au menu Aller au contenu
Se former tout au long de la vie
Un seul objectif : l'évolution des compétences
Se former tout au long de la vie

> Formations diplomantes

Témoignage de Jimmy Bertrand, stagiaire ayant bénéficié du tutorat étudiant

Jimmy Bertrand est stagiaire en filière Génie Energétique et Nucléaire à l'école Grenoble INP - Phelma.

Comment le tutorat a-t-il commencé ?
Je suis arrivée en filière Génie Energétique et Nucléaire après une année de remise à niveau dédiée aux professionnels reprenant des études d’ingénieurs, la formation ELAN. A mon arrivée, j’ai rapidement rencontré des difficultés, je n’avais clairement pas le même niveau que mes nouveaux camarades étudiants, et cela se ressentait sur mes résultats et ma capacité à assimiler le contenu des cours. J’ai donc demandé à mes connaissances dans la promotion si quelqu’un pouvait m’aider, et Pierre s’est rapidement manifesté.

Aviez-vous connaissance à l’époque du programme de tutorat proposé par la formation continue ?
Pas du tout, Pierre m’a d’abord aidé bénévolement, sans contrepartie. Ce n’est qu’après quelques temps que Mme Merle, ma tutrice référente nous a parlé de ce programme de tutorat, qui a permis à Pierre d’être rémunéré pour l’aide qu’il me donnait. Même si son investissement à de loin dépassé les 30 heures rémunérées !

En quoi consistait le tutorat ?
Nous nous retrouvions après les cours le soir, ainsi que les après-midi que nous avions de libre. Bien évidemment il y a eu des périodes de creux et des périodes plus intenses, en fonction de la période et de nos disponibilités mutuelles, mais nous avons réussi à garder ces rendez-vous sur toute l’année. Je me souviens même d’un week-end où nous nous sommes retrouvés pour travailler toute la journée du samedi et du dimanche pour nous préparer à un partiel qui avait lieu le lundi matin.

Durant la séance, je posais des questions à Pierre sur des sujets que je n’avais pas forcément bien compris, ou bien nous reprenions les cours auxquels nous avions assisté peu avant pour que j’en comprenne bien le contenu. Nous avons également souvent travaillé sur des projets communs, ce qui permettait de rentabiliser le temps passé à travailler.

Avez-vous vu une différence sur votre année grâce à ce tutorat ?
Oui bien sûr, mon année aurait été très différente si Pierre ne m’avait pas aidé.

Quels sont les principaux avantages de ce programme selon vous ?
Avoir un tuteur qui est dans la même filière et donc qui suit les mêmes cours que nous est très bénéfique, beaucoup plus qu’un tuteur qui serait extérieur. Dans ce cas-là, il a les mêmes références que moi, a entendu les mêmes exemples et la même explication de cours, nous pouvons donc beaucoup plus facilement rebondir sur les sujets abordés. J’ai suivi des cours du soir en plus de ma formation lors de mon année de remise à niveau ELAN, avec un professeur « classique », et nous perdions beaucoup plus de temps à resituer le contexte. Là, avec le tuteur étudiant, nous parlons en quelque sorte le même langage, ce qui rend l’échange plus fluide et facile, et l’apprentissage plus approfondi et ciblé.

Je pense que c’est bien évidemment lié au tuteur, mais dans mon cas Pierre était très pédagogue et patient, et surtout très disponible, ce qui a grandement facilité les choses pour moi.

De plus, avoir un tuteur étudiant, qui n’a pas encore quitté le système éducatif est un grand avantage lorsque, en tant que professionnel, nous y retournons. Il nous rappelle les « réflexes » à avoir et les méthodes pour maximiser ses chances de réussite aux partiels, éléments qu’un professeur classique n’aurait peut-être pas en tête d’expliquer.

Recommanderiez-vous ce tutorat aux prochains stagiaires de la formation continue qui rejoindront les filières ingénieur ?
Oui, sans hésitation, c’est indispensable selon moi.






Rédigé par Cecile Bettega

mise à jour le 29 juin 2018

Communauté Université Grenoble Alpes